Du feu sous la cendre
EAN13 : 9791033904588
ISBN :979-10-339-0458-8
Éditeur :HarperCollins
Date Parution :
Collection :HarperCollins Poche
Nombre de pages :576
Dimensions : 17 x 10 x 2 cm
Poids : 310 g
Langue : français

Du feu sous la cendre

De

8.70€
Une trace de suie suspecte, un chien retrouvé à l’abri du brasier dans le jardin. En quelques minutes, Jack Wade comprend que le sinistre qui a ravagé la splendide propriété du riche homme d’affaire russe Nick Vale et emporté sa jeune épouse n’a rien d’accidentel.
Enquêteur pour la Californienne d’Incendies depuis douze ans, Jack n’en est pas à son premier cas de fraude à l’assurance. Mais il ignore tout de l’incroyable machination qu’il est sur le point de découvrir. Face à la mafia russe, fera-t-il le poids  ?
 
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Oristelle Bonis

À propos de l'auteur :
Don Winslow est l’auteur de dix-neuf romans traduits en une vingtaine de langues, dont les best-sellers  Cartel  (Seuil, 2016), en cours d’adaptation au cinéma par Ridley Scott, et  La Griffe du chien  (Fayard Noir, 2007). Il vit en Californie.

Don Winslow (Auteur) a également contribué aux livres...

Corruption (collector)

Corruption (collector)

Don Winslow

Harpercollins

En stock 9,90 €
Le prix de la vengeance

Le prix de la vengeance

Don Winslow

Harpercollins

En stock 22,90 €
Corruption, Version Collector

Corruption, Version Collector

Don Winslow

Harpercollins

En stock 8,50 €
La frontière, Le polar événement de cet automne
En stock 23,90 €
En savoir plus sur Don Winslow

1 Commentaire 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

5 étoiles

Par .

Voilà un thriller ultra documenté, presque trop tant les descriptions des feux, des causes, des investigations pour en découvrir les origines, l'avancée et les conséquences sont détaillées. Loin d'être spécialiste, j'ai appris beaucoup de choses et j'en ai oublié beaucoup également. Les pages consacrées au feu, aux assurances sont un peu longues, mais jamais ennuyeuses ; il y a des écrivains qui parviennent à nous intéresser à des sujets techniques poussés et d'autres dont les livres nous tombent des mains. Don Winslow fait assurément partie de la première catégorie. Les premières pages décrivant Jack Wade faisant ses observations dans la maison sont passionnantes :

"Qui, dans le patois des assureurs, s'appelle "le bien".

Du moins, avant que le sinistre se produise.

Après le sinistre, le bien est rebaptisé "dommage".

Quand le bien devient dommage -quand ce qui risquait d'arriver est arrivé-, Jack intervient." (p. 20)

Et c'est une des forces de l'auteur que de nous passionner avec ce genre de faits. Imaginez que dès qu'il se lance dans son intrigue, hors des propos techniques, il monte encore d'un cran. C'est peu de dire que son roman est formidable, magistral. Tout s'enchaîne fluidement, aidé par un style simple, clair et terriblement efficace, qui sans omettre de baguenauder sur la côte et dans les paysages de Los Angeles, va droit au but. Lorsqu'on pense que l'enquête va se dérouler sans accrocs, hop, un rebondissement survient, puis un retournement de situation, et un autre, si bien que l'on n'ose plus imaginer une fin, laissant le soin à Don Winslow de nous emmener là où il veut.

J'ai découvert cet écrivain il y a quelques années avec Savages, je l'ai relu plusieurs fois (L'Heure des gentlemen, Cool, La Patrouille de l'aube), l'un des rares auteurs étasuniens qui a eu cet honneur, et j'espère le relire encore et encore... À chaque fois, je me régale, et pourtant, ce sont tous des bouquins qui font 500 pages et plus.