Et toujours les forêts / roman
EAN13 : 9782709666152
ISBN :978-2-7096-6615-2
Éditeur :JC Lattès
Date Parution :
Collection :Littérature française
Nombre de pages :334
Dimensions : 20 x 13 x 2 cm
Poids : 388 g
Langue : français

Et toujours les forêts / roman

De

Corentin, personne n’en voulait. Ni son père envolé, ni les commères dont les rumeurs abreuvent le village, ni surtout sa mère, qui rêve de s’en débarrasser. Traîné de foyer en foyer, son enfance est une errance. Jusqu’au jour où sa mère l’abandonne à Augustine, l’une des vieilles du hameau. Au creux de la vallée des Forêts, ce territoire hostile où habite l’aïeule, une vie recommence.

À la grande ville où le propulsent ses études, Corentin plonge sans retenue dans les lumières et la fête permanente. Autour de lui, le monde brûle. La chaleur n’en finit pas d’assécher la terre. Les ruisseaux de son enfance ont tari depuis longtemps ; les arbres perdent leurs feuilles au mois de juin. Quelque chose se prépare. La nuit où tout implose, Corentin survit miraculeusement, caché au fond des catacombes. Revenu à la surface dans un univers dévasté, il est seul. Humains ou bêtes : il ne reste rien. Guidé par l’espoir insensé de retrouver la vieille Augustine, Corentin prend le long chemin des Forêts.

Une quête éperdue, arrachée à ses entrailles, avec pour obsession la renaissance d’un monde désert, et la certitude que rien ne s’arrête jamais complètement.

Lauréat du Grand Prix RTL-Lire 2020
Lauréat du Prix de la Closerie des Lilas 2020
Sélection Grand Prix des lectrices de Elle
Sélectionné pour le Prix des lecteurs de l'Express - BFM TV
Sélectionné pour le Prix du livre France Bleu Page des Libraires 2020


« Pour Sandrine Collette, l'espoir ne meurt pas tant que subsiste un souffle de vie, si chétif soit-il. »
Le Monde des livres

« Un roman très prenant et cinématographique »
Madame Figaro

« À mi-chemin entre La Route de Cormac Mc Carthy [...], et En un monde parfait, de Laura Kasischke, Sandrine Collette réussit une très belle œuvre et trouve l’équilibre entre l’effroyable et le beau, faisant pousser la poésie au milieu de la poussière »
ELLE

Sandrine Collette (Auteur) a également contribué aux livres...

Et toujours les Forêts

Et toujours les Forêts

Sandrine Collette

Le Livre De Poche

En stock, expédié aujourd'hui 7,90 €
Ces orages-là

Ces orages-là

Sandrine Collette

Jc Lattès

En stock, expédié aujourd'hui 20,00 €
Et toujours les forêts

Et toujours les forêts

Sandrine Collette

À Vue D'Oeil

Indisponible sur notre site
Animal

Animal

Sandrine Collette

Le Livre De Poche

En stock, expédié aujourd'hui 7,90 €
EbookEt toujours les forêts

Et toujours les forêts

Sandrine Collette

Éditions De L'Épée

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur Sandrine Collette

2 Commentaires 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

4 étoiles

Par .

Corentin !
Quel personnage !
Quel destin !
Décidément, elle est forte Sandrine Collette.
Mais qu’est-ce qu’elle est sombre. Que ses histoires sont noires.
Celle-ci particulièrement.
Heureusement, le texte est très aéré.
Courts chapitres, gros caractères, paragraphes espacés.
Je pense que si ça avait été écrit serré, sans espaces d’aération ; j’aurais été trop oppressée et incapable d’aller au bout.
Dès le début, la vie de Corentin s’annonce mal.
Mère sans tendresse, sans scrupules.
Une accalmie pour lui lorsque après des années d’errance, elle l’abandonne chez la vieille Augustine, au cœur des forêts.
Et puis les études, les amis, il semble sorti d’affaire jusqu’à ce que ………
la désolation, l’enfer, l’inconcevable, le chaos.
J’ai été complètement captivée par cette histoire désespérante
La maîtrise de l’écriture y est pour beaucoup.
J’hésite à chaque fois à ouvrir un livre de Sandrine Collette sachant que ce qui nous attend ne sera jamais rose, mais jusqu’à présent, jamais je ne l’ai regretté.
Corentin restera dans ma mémoire.

Dystopie

4 étoiles

Par .

Corentin n’a pas eu de chance au début de sa vie : abandonné plusieurs fois par sa mère qui n’en veut pas, il finit par grandir chez sa grand-mère aux Forêts.

Il part ensuite faire ses études à la ville, jusqu’au jour où un cataclysme s’abat sur le monde.

Heureusement caché avec ses amis dans les sous-sols de la ville, il remonte après plusieurs jours à l’air libre et découvre la dévastation. Il décide de se rendre aux Forêts pour tenter de survivre.

Encore une fois, Sandrine Collette nous plonge dans un univers à part le temps de notre lecture.

Un style haché mais pas trop qui convient parfaitement à ce type de récit.

Un décor gris, forcément, des pluies de cendres qui brulent, une nature morte. Quelques touches de couleur, parfois.

Un clin d’oeil à Cormac McCarthy et son roman La route.

Un roman tout en nuances de gris.

L’image que je retiendrai :

Celle des rares instants de couleur.

https://alexmotamots.fr/et-toujours-les-forets-sandrine-collette/