L' attaque du Calcutta-Darjeeling, Une enquête du capitaine sam wyndham
EAN13 : 9782072914706
ISBN :978-2-07-291470-6
Éditeur :Gallimard
Date Parution :
Collection :Histoire
Nombre de pages :464
Dimensions : 17 x 10 x 1 cm
Poids : 232 g
Langue : français

L' attaque du Calcutta-Darjeeling

Une enquête du capitaine sam wyndham

De

8.60€
Inde, 1919. Sam Wyndham, un ancien inspecteur de Scotland Yard traumatisé par la Grande Guerre, débarque à Calcutta pour intégrer la police impériale. Dès son arrivée, on l'appelle sur la scène d'un meurtre effroyable, à proximité d'une maison close. Dans la gorge de la victime, un membre éminent de l'administration coloniale, on trouve une lettre de menace exigeant le départ de tous les Britanniques, sans quoi le pire serait encore à venir. Avec la survie de l'Empire en jeu, Wyndham, épaulé par le sergent Banerjee, va devoir résoudre cette affaire au plus vite, malgré les violences qui se multiplient…

Abir Mukherjee (Auteur) a également contribué au livre...

L'Attaque du Calcutta-Darjeeling

L'Attaque du Calcutta-Darjeeling

Abir Mukherjee

Liana Levi

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés. En raison des circonstances actuelles, un délai supplémentaire pouvant aller jusqu'à une semaine est  à prévoir pour obtenir cet article auprès du fournisseur 21,00 €
En savoir plus sur Abir Mukherjee

2 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

4 étoiles

Par .

Ancien de Scotland Yard et tout juste débarqué à Calcutta, le capitaine Sam Wyndham ne tarde pas à se retrouver en charge d'une enquête plus que délicate. La victime retrouvée à la sortie d'une maison close n'est autre qu'un des hommes les plus puissants du Bengale en ce début de siècle. Sur son corps un message : "le sang anglais coulera dans les rues. Quittez l'Inde."
Aidé du sergent Banerjee, Wyndham se démène dans un pays en proie aux luttes indépendantistes et où la corruption gangrène chaque institution.

5 étoiles

Par .

Quand il arrive à Calcutta en avril 1919, le capitaine Sam Wyndham, vétéran de la Grande-Guerre, veuf inconsolable et accroc à l’opium, n’a pas le temps de s’habituer à la chaleur étouffante de la capitale du Bengale. Très vite, il est plongé dans le bain de ses nouvelles fonctions d’enquêteur de la police du Raj. Un de ses compatriotes, haut fonctionnaire, proche du Vice-gouverneur, a été sauvagement assassiné dans un quartier mal famé, tout à côté d’un bordel. Le meurtre fait frémir en haut lieu et le policier doit trouver un coupable dans les plus brefs délais. Secondé par l’inspecteur Didby, expatrié pur jus, raciste et condescendant et l’agent Banerjee, indien à la mode british, éduqué, brillant, oxfordien, Sam s’attelle à la tâche avec la conscience professionnelle acquise à Scotland Yard et sa méconnaissance des mœurs de la colonie britannique. Car là-bas, un coupable n’est pas forcément LE coupable. Quand on lui livre sur un plateau, un dissident, combattant de l’indépendance de l’Inde, Sam est circonspect et décide de continuer l’enquête envers et contre tous.

Gros coup de cœur pour ce polar qui nous emmène à Calcutta, moite, grouillante, étouffante ville du Bengale, fleuron de l’Empire colonial britannique. Dans le rôle du candide, Sam Wyndham découvre l’Inde, son climat, son racisme ordinaire, ses inégalités et la colère sourde d’un peuple qui aspire à l’indépendance. Dans le rôle du colon, son adjoint Didby, arrogant comme celui qui ne doute pas de sa supériorité sur des indiens ignorants, mal dégrossis, indolents, inférieurs en tous points aux blancs. Et dans le rôle du bon indien, Banerjee, éduqué, obéissant, fidèle au Raj, mais moins lisse qu’il n’y paraît quant à ses convictions et objectifs. À charge pour ce trio de débusquer celui qui a osé assassiner un sahib.
Si l’enquête reste classique, le livre est surtout un fabuleux polar historique qui raconte les velléités d’indépendance des indiens, les lois iniques que leur imposent les anglais, les massacres qui en résultent et un empire colonial qui entame sa lente déliquescence, gangréné par la corruption et trop sûr de sa supériorité pour s’inquiéter ou se réformer.
S’ajoute à ce passionnant contexte historique, un enquêteur à multiples facettes. Mélange réjouissant de naïveté et de cynisme, Sam Wyndham, à l’humour pince-sans-rire, s’accommode tant bien que mal d’un climat très différent de la bruine londonienne, de la nourriture épicée, d’un système de classe dont il ignore tout, sans oublier les fumeries d’opium qu’il apprécie à leur juste valeur. Imperméable au racisme et à la soi-disant supériorité des colons, saura-t-il se faire une place, et surtout la garder, dans la police du Raj ? À suivre avec bonheur dans ses prochaines enquêtes.