A l'approche des fêtes de fin d'année, les difficultés d'approvisionnement en papier peuvent allonger nos délais de livraison jusqu'à 3 semaines pour les livres sur commande (points orange). Nous vous conseillons d'anticiper vos achats et de privilégier des ouvrages en stock (points verts).

Des diamants pour le prolétariat
EAN13
9782264077288
ISBN
978-2-264-07728-8
Éditeur
10-18
Date de publication
Collection
Grands détectives
Nombre de pages
427
Dimensions
17,8 x 10,9 x 2,4 cm
Poids
236 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Des diamants pour le prolétariat

De

Traduit par

10-18

Grands détectives

Offres

" Un grand auteur, d'une pensée et d'une générosité exceptionnelles. " Edgar Morin
Avril 1921. Après trois ans de guerre civile, alors que la famine fait rage en Russie bolchévique, Lénine instaure une Nouvelle Politique Économique plus libérale (la NEP) et décide d'échapper au blocus général en échangeant diamants et bijoux du tsar et de l'aristocratie contre de la nourriture et des équipements. Devant négocier avec les bijoutiers détenteurs du marché à Paris, Londres ou Anvers, il est contraint de faire appel à des intermédiaires, bureaucrates au jeu trouble ou agents véreux. Il se heurte aussi à des émigrés de l'armée blanche aux abois qui veulent distraire les joyaux à leur profit. Un trafic juteux se met en place à Revel en Estonie. Maxime Issaïev, agent de la Tchéka et futur von Stierlitz infiltré en Allemagne nazie, est chargé de démanteler le réseau et d'arrêter les coupables. Cela le mène des bas-fonds de Moscou aux prisons estoniennes par des chemins semés d'espions internationaux et de voyous parfois au grand coeur. Éblouissante fresque de gentlemen cambrioleurs, de tueurs à gages et de révolutionnaires oeuvrant au grand rêve soviétique.
" J'ai la plus grande admiration pour Julian Semenov. " Edgar Morin, Libération
" Le retour de Julian Semenov, le Simenon russe. " Bruno Corty, Le Figaro littéraire.
" Le roman d'espionnage se démultiplie en un roman historique et un roman politique. " Jean-Claude Lebrun, L'Humanité.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Monique Slodzian