La dernière fugitive
EAN13 : 9782070455645
ISBN :978-2-07-045564-5
Éditeur :Folio
Date Parution :
Collection :Folio (5884)
Nombre de pages :400
Dimensions : 18 x 11 x 1 cm
Poids : 214 g
Langue : français
Langue originale : anglais

La dernière fugitive

De

Traduit par

Vendu par Librairie Hisler BD Bis (Thionville 57100)

8.30€
1850. Après un revers sentimental, Honor fuit les regards compatissants des membres de sa communauté quaker. Elle s’embarque pour les États-Unis avec sa sœur, Grace, qui doit rejoindre son fiancé. À l’éprouvante traversée s’ajoute bientôt une autre épreuve : la mort de Grace, emportée par la fièvre jaune. Honor décide néanmoins de poursuivre son voyage jusqu’à Faithwell, une petite bourgade de l’Ohio. C'est dans cette Amérique encore sauvage et soumise aux lois esclavagistes, contre lesquelles les quakers s’insurgent, qu’elle va essayer de se reconstruire. Portrait intime de l’éclosion d’une jeune femme, témoignage précieux sur la vie des quakers et le «chemin de fer clandestin» - ce réseau de routes secrètes des esclaves en fuite -, La dernière fugitive confirme la maîtrise romanesque de l’auteur du best-seller La jeune fille à la perle.
Portrait intime de l’éclosion d’une jeune femme, témoignage précieux sur la vie des quakers et le «chemin de fer clandestin» - ce réseau de routes secrètes des esclaves en fuite -, La dernière fugitive confirme la maîtrise romanesque de l’auteur du best-seller La jeune fille à la perle.

Tracy Chevalier (Auteur) a également contribué aux livres...

À l'orée du verger

À l'orée du verger

Tracy Chevalier

Folio

En stock, expédié demain 8,30 €
At the Edge of the Orchard

At the Edge of the Orchard

Tracy Chevalier

Harpercollins

Indisponible sur notre site
À l'orée du verger

À l'orée du verger

Tracy Chevalier

Quai Voltaire

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 22,50 €
La Dame à la Licorne

La Dame à la Licorne

Tracy Chevalier

La Table Ronde

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 14,00 €
La dernière fugitive

La dernière fugitive

Tracy Chevalier

Gallimard

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur Tracy Chevalier

Anouk Neuhoff (Traduction) a également contribué aux livres...

Dîner avec Edward

Dîner avec Edward

Isabel Vincent

Presses De La Cité

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 17,00 €
Love

Love

Angela Carter

Christian Bourgois

Indisponible sur notre site
À l'orée du verger

À l'orée du verger

Tracy Chevalier

Folio

En stock, expédié demain 8,30 €
Valse-hésitation

Valse-hésitation

Angela Huth

Quai Voltaire

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,00 €
Carnets intimes

Carnets intimes

Sylvia Plath

La Table Ronde

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur Anouk Neuhoff

2 Commentaires 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

3 étoiles

Par . (Librairie-Papeterie Peiro-Caillaud)

En quittant l'Angleterre pour l'Ohio, Honor Bright pensait y trouver le calme d'une communauté quaker, où les journées sont dictées par la broderie et les prières. Mais l'Amérique de 1850 est loin d'être paisible. Elle se retrouve face à un pays bouleversé par les épidémies et surtout par l'effroyable régime de l'esclavage.

Un portrait saisissant de l'émancipation d'une femme à travers la violence d'une époque.

Fugue et dignité

5 étoiles

Par .

Treize ans après " La Jeune Fille à la perle ", dont le succès en librairie s’est vu confirmé par une adaptation cinématographique multi-récompensée, Tracy Chevalier récidive et prend le risque de cataloguer sa carrière d’écrivain dans un genre aussi mésestimé que périlleux : le portrait de femme. Périlleux sauf quand on y excelle, et que l’on ne se contente pas d’une intrigue linéaire lestée de tous les malheurs du monde, d’interminables soupirs et de luttes acharnées dont la belle victime sort au bout du compte, et comme par enchantement, grandie. Certes, " La Dernière Fugitive " se nourrit de certains de ces ingrédients, qui participent indéniablement au plaisir de la lecture, mais il s’appuie également sur la virtuosité de son auteure pour reconstituer les paysages et les mœurs de l’Ohio de la seconde moitié du XIXème siècle.

C’est une aube nouvelle qui se lève pour Honor Bright lorsqu’elle atteint avec sa sœur Grace les rives du Nouveau Monde. Mais à peine a-t-elle posé le pied sur le sol américain que rien ne se passe comme prévu : Grace, qui devait rejoindre son fiancé, un Quaker installé dans l’Ohio, meurt de la fièvre jaune, et Honor parvient seule jusqu’à sa belle-famille qui lui réserve un accueil dénué de toute chaleur. L’Amérique rêvée est loin et la vie aride sur ces terres inhospitalières, peuplées de colons tout aussi rudes, traversées par des esclaves Noirs fuyant les plantations du Sud pour gagner le Canada. Ebranlée par sa rencontre avec Donovan, un chasseur d’esclaves violent et imprévisible, Honor se réfugie pour ne pas perdre pied dans les tâches quotidiennes de la vie domestique et dans l’élaboration de quilts, un art que toute jeune Quaker comme elle se doit de maîtriser. Mais la découverte d’un réseau clandestin d’esclaves en fuite vient remettre en cause ce fragile équilibre. Pour ne pas déroger aux valeurs qui sont les siennes, Honor se marginalise dans une communauté prompte aux bavardages et se retrouve face à un dilemme : choisira-t-elle d’aider ces fugitifs comme l’exige la doctrine quaker, au risque de devenir hors-la-loi, ou se soumettra-t-elle, comme sa belle-famille, aux lois inhumaines que font régner les chasseurs d’esclaves dans la communauté ? Comme les pièces de tissu qu’Honor assemble sur ses quilts, le récit progresse pas à pas, le temps d’installer ses protagonistes dans un environnement bientôt familier pour le lecteur, avant de trouver un second souffle lorsque son héroïne, d’abord timorée et discrète, décide de prendre son destin en main. D’un classicisme assumé, l’écriture de Tracy Chevalier dépeint avec sensibilité l’existence de plusieurs communautés, celle des Quakers, celle des esclaves et des colons, sur un territoire à la géographie mouvante, façonné par ses migrants et par des routes qui s’étirent à perte de vue, et se croisent parfois.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u