Le Carnet À Spirales .

https://www.facebook.com/librairielecarnetaspirales/?fref=nf

Les lectures de l'équipe du Carnet à spirales pour vous aider dans vos choix, vous accompagner dans vos nuits blanches, dans vos heures d'évasions romanesques.
Peu adeptes des étoiles nous avons décidé d'en donner 5 par défaut à nos recommandations.
Au plaisir de vous lire et de vous recevoir au Carnet à spirales

21 janvier 2022

Premier tome des Chroniques de la Place carrée, une série très prometteuse…

Premier chapitre des Chroniques de la Place carrée, ce roman séduit dès le début et devient très vite fort addictif. Mathilde est travailleuse sociale et habite ce quartier, dans une de ces tours. On la découvre dès le prologue, excellente entrée en matière, avec une tension qui monte crescendo et qui ne lâchera plus le lecteur. Mathilde est là pour aider ses voisins qui seront injustement expulsés dès la trêve hivernale terminée. Tout cela ira loin, trop loin. C’est brillant tant sur le récit, le rythme de la narration que pour les propos sur cette ville, son développement, les politiques échouées au pied des immeubles, la difficulté de s’en sortir. Les personnages deviennent rapidement des « visages connus ». Quelle claque que ce premier tome des Chroniques de la Place carrée !!!

21 janvier 2022

Premier tome des Chroniques de la Place carrée, une série très prometteuse…

Premier chapitre des Chroniques de la Place carrée, ce roman séduit dès le début et devient très vite fort addictif. Mathilde est travailleuse sociale et habite ce quartier, dans une de ces tours. On la découvre dès le prologue, excellente entrée en matière, avec une tension qui monte crescendo et qui ne lâchera plus le lecteur. Mathilde est là pour aider ses voisins qui seront injustement expulsés dès la trêve hivernale terminée. Tout cela ira loin, trop loin. C’est brillant tant sur le récit, le rythme de la narration que pour les propos sur cette ville, son développement, les politiques échouées au pied des immeubles, la difficulté de s’en sortir. Les personnages deviennent rapidement des « visages connus ». Quelle claque que ce premier tome des Chroniques de la Place carrée !!!

Le Livre de poche

7,40
20 janvier 2022

Une première fois récipiendaire en 2017 du Prix Pulitzer pour « Underground Railroad », le journaliste et écrivain américain Colson Whitehead se voit récompenser une seconde fois par ce prestigieux prix pour son nouveau roman Nickel boys, rejoignant ainsi William Faulker et John Updike. Colson Whitehead déroule ici l’histoire d’Elwood, jeune noir américain élevé en Floride par sa grand-mère dans la droiture et le sérieux, bercé par les discours du Révérend King et promis à un brillant avenir. Mais la société américaine des années 60 en décide autrement et suite à un malentendu, Elwood se retrouve à la Nickel Academy, maison de correction déguisée en école, officiellement chargée de remettre les jeunes en difficulté sur les rails, la voie de l’honnête homme. Là où la raison du plus fort est toujours la meilleure, Elwood subira les humiliations de la ségrégation, endurera la violence d’un milieu carcéral où certains élèves disparaissent mystérieusement après une séance de « redressement » à la « Maison blanche », où sa peau et son âme garderont à jamais le souvenir nauséabond des lacérations du fouet. Quel chemin emprunter dans cet horizon bouché : l’avilissement, la fuite, la révolte ? Existe-t-il une infime possibilité de reconstruction pour l’enfant broyé par les griffes du diable une fois la « liberté » retrouvée ? Seule l’amitié avec Turner, un Nickel boy comme Elwood, apportera un peu de lumière à cet enfer quotidien. S’inspirant de faits réels, d’établissements de cet acabit ayant réellement existé, Colson Whitehead donne une nouvelle fois une résonance particulière à l’actualité brûlante des Etats-Unis. Dans ce récit bouleversant, singulier dans sa construction, dont le dénouement est aussi original qu’inattendu, affleurent à chaque page les paroles qu’on espérerait obsolètes de Martin Luther King « J'ai le rêve qu'un jour mes quatre enfants vivront dans une nation où ils ne seront pas jugés pour la couleur de leur peau, mais pour leur caractère ».

6,80
12 janvier 2022

Un peu de magie pour l'hiver, s"il vous plaît !

Voici un titre sympathique pour lire en cette période froide et enneigée (par moment) ! Pour l'anniversaire de son petit frère, Samantha quitte l'Afrique du sud en avion, mais malencontreusement une tempête de neige empêche l'atterrissage et le capitaine de bord choisit de d'effectuer un atterrissage d'urgence à Londres en attendant de meilleures conditions climatiques. Et voici comment cette jeune fille de dix-huit ans se retrouve dans Londres, seule, première escapade en solitaire. Et alors que rien ne se passe déjà comme prévu, elle n'en a pas fini ! Au détour d'une ruelle, une bande va lui voler son téléphone, neuf bien sûr, elle va aussi tomber sur un petit garçon qui semble aussi seul qu'elle, un tigre va s'échapper d'un zoo, la mort de la reine Elisabeth II est annoncée, et une personne âgée est retrouvée à son domicile, inconsciente, victime d'une attaque... Ces éléments, liés les uns aux autres, nous promettent une escale à Londres dont la jeune Sam, et nous-mêmes lecteurs, nous souviendrons longtemps et où la réalité se mélange parfois avec l'imaginaire et le fantastique. Une pointe de magie ne fait jamais de mal dans une réalité banale !

Harry Kressing

Typhon

22,00
15 décembre 2021

Qui donc est cet homme énigmatique, aux dons culinaires exceptionnels qui débarque un jour dans le petit village de Cobb et se met au service de l’une des deux familles fondatrices de la cité ? Un cuisinier hors pair à n’en pas douter qui ravit et conquiert chaque jour un peu plus ses employeurs, acquiert peu à peu leur confiance en passant par leur estomac, les fait maigrir et grossir à sa guise et subrepticement les met à sa botte à leur insu. Mais jusqu’où ira-t-il, cet homme mystérieux, craint et redouté, plein d’assurance, capable de mettre en émoi une communauté entière ? Les situations sont cocasses, l’humour mordant, la tension monte, la petite bourgeoisie locale finira-t-elle à la casserole ? Un roman savoureux, goûtu, sur la bêtise, la futilité, la crédulité du plus grand nombre manœuvré par l’intelligence et la soif de pouvoir d’un seul homme. Un texte qui vous en met plein les papilles, dont le fumet délicat vous enrobe délicieusement les narines, vous mène inexorablement par le bout du nez à l’image de ce chef de cuisine qui enrobe tout le monde de sa sauce envoutante, calculatrice, machiavélique. Résolument jubilatoire.